Nouvelle parution...
l'Armorial de L'Hermione !
L'histoire maritime de
l'Ordre de St-Lazare de Jérusalem
Les chevaliers de St-Lazare, héros de la Seconde
Guerre Mondiale et de la Résistance (1939-1945)

Sous la direction du Comte Olivier Chebrou de Lespinats,
Capitulaire du Grand Prieuré de France,
le Cercle Historique Sancti Lazari, présente sa première publication :

CHRONOLOGIE HISTORIQUE DE
L'ORDRE DE SAINT LAZARE de JERUSALEM (1099-2012)

Brochure de 48 pages couleur éditée par les : Editions HISTORIMES.
Disponible au prix de 15 €, auprès de la commanderie de votre région, cet ouvrage est abondamment illustré par des cartes et des gravures qui facilitent la compréhension des documents historiques.
Cette première étude retrace près de 1.000 ans d'histoire, pendant lesquels l'Ordre de Saint-Lazare a connu de nombreuses mutations dans des périodes d'instabilité qui ont plusieurs fois failli lui être fatal. Grâce à la foi et à la volonté de vaillants chevaliers, nous sommes toujours présents pour en parler à la première personne. Vous y retrouverez les grandes étapes de l'Ordre, depuis les croisades en Terre Sainte, au retour en France sous la protection royale, ainsi que la continuation après la Révolution française, grâce à sa dimension internationale.
Par la suite et afin de mieux connaître l'Ordre de Saint Lazare, le Cercle de Recherches Historiques vous proposera régulièrement de nouvelles publications. Les études porteront sur des thèmes précis permettant de mieux comprendre l'évolution de l'Ordre dans les contextes politiques, religieux, culturels et hospitaliers, sous les différents régimes.


Les ouvrages du professeur Charles Savona-Ventura
Grand-Prieur du Grand-Prieuré de l'Ile de Malte
THE HISTORY of the
ORDER of SAINT-LAZARUS of JERUSALEM


Saint-Lazare est un ordre croisé qui se développa dans le sillage de la première croisade au 12e siècle avec les autres Ordres croisés plus connus : Saint-Jean et le Temple. Sa mission était de secourir les victimes de la lèpre, mais il finit par occuper un rôle militaire. Pris en charge par diverses maisons royales, il élargit son influence en Europe. Puis il se divisa en deux branches :
Ordre savoyard des Saints-Lazare et Maurice et Ordre français de Saint-Lazare et Notre-Dame du Mont-Carmel, toujours actifs aujourd'hui. Le livre examine en détail l'histoire de l'Ordre, de son origine à la période moderne, en utilisant autant que possible l'accès à la documentation originale et aux textes contemporains. Malheureusement, ce qui est souvent écrit sur l'Ordre est basé sur des sources biaisées, qui n'ont souvent fait que dénigrer l'Ordre. L'auteur ayant passé en revue les sources primaires, chaque fois que possible, ne peut qu'espérer que le lecteur sera en mesure d'identifier le vrai du faux dans toute la chronologie historique. La raison d'être de l'Ordre a changé au cours des siècles, des soins aux lèpreux, jusqu'au rôle militaire des années suivantes ; puis celle d'un ordre chevaleresque qui profita de la protection des Papes et de celle de la couronne française ; jusqu'à une ordonnance de la philanthropie, qui profite de la fons honorum du patriarche melkite, pour devenir de plus en plus laïque dans une organisation au rôle philanthropique international.
Le livre s'adresse à un large public intéressé par l'histoire médiévale militaire et les croisades ; il est autant adapté aux lecteurs non universitaires, qu'aux chercheurs universitaires de troisième cycle.

Découvrez ou redécouvrez les ouvrages de Jean-Luc Alias,
sur les sites concernés, qui distribuent ses titres : FNAC ; DECITRE...

L'ORDRE DE SAINT-LAZARE
LA CHEVALERIE AU SERVICE DES LEPREUX

Parmi les chevaliers hospitaliers établis en Terre Sainte les plus anciens sont ceux de Saint-Lazare-de-Jérusalem et leur premier grand maître, Gérard Tenque, était aussi celui de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem (lequel fut connu bien plus tard sous le nom d'Ordre de Malte).

L'Ordre Hospitalier et Militaire de Saint-Lazare, professant charité et chasteté conjugale, se vouait spécialement au soin des lépreux. Sa croix verte était différente de celle des autres ordres : Templiers, Teutoniques et Saint-Jean-de-Jérusalem. Louis VII, roi de France qui avait apprécié leurs services en Terre Sainte leur donna, en 1154, le château de Boigny, près d'Orléans et la maison de Saint-Lazare, près de Paris. Après la perte de la Terre Sainte, les chevaliers fixèrent leur siège à Boigny et se répandirent dans toute l'Europe. Les chevaliers de Saint-Jean obtinrent, en 1489, la suppression de l'ordre de Saint-Lazare à leur profit, mais les chevaliers qui étaient en France, demandèrent au Parlement la conservation de leur ordre, qui leur fut accordé. Ainsi, il ne cessa pas d'y avoir un grand maître.

ACTO TEMPLARORIUM
OU LA PROSOPOGRAPHIE DES TEMPLIERS

Que sait-on réellement des Templiers, de leur parcours, ou de leur vie ? Même si certains dignitaires du Temple échappèrent à l'oubli, parce qu'ils se distinguèrent en Terre Sainte, pendant les deux siècles de la présence des Croisés en ces lieux, ceux qui vécurent durant ce temps, dans les maisons occidentales de l'Ordre, restent souvent inconnus.
Néanmoins, le nom d'un preceptor de province ou d'un miles ou servientes, est relevé dans des cartulaires ou des actes isolés ; quelquefois, l'esquisse de leur portrait est reproduite dans le vitrail de leurs chapelles... Auteur de chroniques dans certaines revues, historiques et autres, Jean-Luc Alias fait revivre, les noms des Templiers dans les maisons ayant appartenues à l'Ordre. Les commentaires prosopographiques des Templiers représentés ici, sont tirés des réponses aux inquisiteurs et commissaires pontificaux, ou relevés dans les actes notariés des différents cartulaires. Quelques-uns font l'objet d'une biographie grâce à diverses informations. Cet ouvrage s'adresse aux "Templistes", ainsi qu'aux chercheurs, historiens, généalogistes et simples profanes. L'apparence de ces hommes et femmes, identifiée à l'obscurité, aux ténèbres mêmes, se dissipera au fur et à mesure de la lecture...